Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

Menu

Friday 30 September 2016

Accueil L'hôtel Belles Rives L'Histoire

L'Histoire

« La citation gravée dans le marbre de F. Scott Fitzgerald évoque le plus grand bonheur de sa vie à la villa « Saint Louis ». Posée officiellement sur l’un des murs du hall en présence de ses petites filles, Eleanor Ann & Cecilia Scott, elles reste à jamais comme un message adressé personnellement à l’hôte de passage » 

La Légende des Fitzgerald 

L’histoire du  Belles Rives commence par une découverte : la Génération Perdue – composée d’une jeunesse désenchantée et d’artistes foudroyés par la Première Guerre Mondiale - s’emballe pour le sud de la France et invente la  Côte  d’Azur.  

 

Chef de file de ce courant américain pour la  littérature de l’entre-deux-guerres, F. Scott Fitzgerald et son épouse Zelda posent leur malles en 1925 sur la Riviera Française et succombent au charme d’une demeure dénommée « Villa Saint-Louis » dans une anse du Cap d’Antibes.

C’est en ce même lieu qu’il écrira son chef d’œuvre « Tendre est la nuit », transformant la Villa Saint Louis en lieu de villégiature pour de riches américains découvrant le plaisir de fêtes enivrées et des bains de mer.

Le temps passé sur la Riviera lui servira d’inspiration quelques années plus tard pour l’écriture de « Gatsby le Magnifique » où l’on imagine ce couple extravagant donner de nombreuses soirées  sur une terrasse en bord de mer avec des  célébrités  telles Rudolph  Valentino, Hemingway,  Franck Jay  Gould,  Maurice Chevalier  et Pablo Picasso, et où brille toujours une lumière verte à l’horizon…

Une vie de nuit, de champagne, d’extravagance, de douce décadence… et les Fitzgerald feront  de Juan les Pins un rendez-vous mondain très en vogue, où la jet-set de l’époque aime s’encanailler tout en cultivant une certaine idée de la modernité.

C’est en 1929 que cette villa chargée d’histoire deviendra l’Hôtel Belles Rives.

 

 






Une Saga Familiale

Dans le même temps, à mille lieux de la Méditerranée, Boma Estène rompt avec sa Russie natale et part à la découverte de la ville lumière, Paris, puis Antibes, réalisant ainsi les rêves qui avaient bercés son enfance.

 

1929 - Accompagné de sa femme Simone, issue d’une dynastie d’hôteliers Antiboise, Boma Estène succède aux Fitzgerald et métamorphose la Villa Saint-Louis en une grande bâtisse destinée aux séjours de villégiature.

L’Hôtel Belles Rives, le premier hôtel « les pieds dans l’eau » de la Côte d’Azur, est né.

 

1930 et 1931- Boma et Simone Estène ajoutent une aile et deux étages à l’établissement qui compte alors 42 chambres.

Leur union sera scellée par la naissance de trois enfants, Georges, Raïna-Laure (Laurette) et Casimir.

 

1970 - Au décès de Boma cette année-là,  Casimir Estène reprend les rênes de l’hôtel aux côtés de sa mère, pour ensuite le diriger seul, d’une main de maître

 

Une Histoire de Générations

2001 - Marianne Estène-Chauvin, petite fille de Boma et Simone, fait l’acquisition du Belles Rives auprès des membres de sa famille.

 

2006 -  Elle achète l’Hôtel Juana, autre joyaux de l’hôtellerie Juanaise et fonde le Groupe Belles Rives. 

 

 

 

 

Le mot de Marianne Estène-Chauvin

"Les artistes tissent toujours des fils narratifs autour de leurs images ; j'ai construit le Belles Rives à partir de mon histoire personnelle.

 

C'est là que je suis bien et les clients entretiennent ce même rapport singulier avec cette maison, construisant eux aussi leur propre fiction du bonheur, à travers le prisme de leurs souvenirs de vacances."